Just Do It

Une chose dont on parle trop peu en fac dentaire :
C’est qu’autour des dents, il y a des patients, des êtres humains.

Des patients avec lesquels il faut parler.
Des patients qu’il faut rassurer et convaincre.

Car ils ont chacun leur personnalité, leur sensibilité, leurs raisons de se faire soigner.
Ou pas, d’ailleurs… (Certains renoncent aux traitements…)

Des patients à qui il faut expliquer que le traitement va être bénéfique pour leurs dents. Oui, c’est certain.
Et aussi pour eux, justement de façon plus globale : en leur permettant de retrouver le plaisir de certains aliments, d’améliorer leur digestion, etc.

À la fac, on apprend à soigner des dents.

On devient des experts de l’art dentaire, d’excellents professionnels.
Tout en oubliant qu’autour des dents, il y a des êtres humains.

Et donc à la fac, on n’apprend pas vraiment à parler aux patients.

Cet « oubli » est d’autant plus préjudiciable que la dentisterie est probablement l’un des rares domaines de la santé aussi mal remboursé.

Il est donc incontournable de parler d’argent avec les patients.
Car ils sont réticents à payer, par nature.
Et c’est normal.

En fac, on n’apprend pas à présenter les traitements au patient,
Ni à leur en expliquer les bénéfices.

On n’apprend pas non plus à s’organiser de manière optimisée,
Ou encore à trouver la meilleure organisation possible, pour répondre au mieux aux besoins des patients tout en étant plus efficace.

Heureusement, il existe des formations complémentaires pour cela.
Ces formations sont bien connues.

Pour un certain nombre de raisons,
rares sont les dentistes ayant véritablement franchi le pas,
avec une volonté de se former à la communication et à l’organisation.

L’une des raisons est peut-être que certains cabinets de consultants ont trop axé leur prestation sur le gain financier…
comme si c’était la seule raison de vivre des dentistes.

Ce qui peut gêner déontologiquement.

Cela peut aussi être perçu comme un manque de respect des intérêts du patient…
ce qui est bien compréhensible.

Autre raison : il est difficile de changer.
L’être Humain, par nature, n’aime pas le changement.

Alors quand ça fait des années que vous fonctionnez d’une certaine manière… pourquoi changer ?

Pourquoi changer pour se conformer à une façon de faire qui n’est pas la vôtre ? Qui risque de vous demander d’abandonner vos habitudes pour vous couler dans un moule rigide qui ne vous conviendrait pas ?

Pourtant, tant de praticiens ont l’impression de courir du soir au matin…
Tant de praticiens ont l’impression de ne pas se réaliser pleinement dans leur travail…
… le changement leur fait peur.

Encore plus peur, que de continuer dans les schémas qui ne leur conviennent plus vraiment.

C’est un peu comme un gâteau au chocolat :

Vous avez une recette de gâteau au chocolat qui fonctionne, depuis des années,
et qui prend 2h à cuisiner.

Et là, on vous propose de changer la façon de faire ce gâteau,
en vous promettant un meilleur résultat, en y passant 1h seulement.

Vous en doutez, ce qui est bien normal !

Et si le gâteau était moins bon après ?
Et si ça ne marchait pas ?

Le meilleur moyen d’être convaincu que la nouvelle recette fonctionne,
c’est bien-sûr de l’essayer !

C’est seulement après : quand on a passé 2 fois moins de temps, que la cuisson est sécurisée, qu’on a compris les détails de la nouvelle recette, et que le résultat est encore meilleur…

… c’est seulement là où l’on se dit « Ouaouh, si j’avais su ça avant,
je l’aurais fait plus tôt ! »

C’est toujours le même problème : la plus grande difficulté est de faire le 1erpas.

Nombreux sont ceux qui en retireraient des bénéfices, soit en termes de sérénité tout court, soit de sérénité financière, soit les deux !

Arrêter de courir toute la journée, avoir des relations apaisées avec les patients, rentrer chez soi plus tôt le soir, prendre plus de vacances tout en maintenant ses revenus…

… voilà des perspectives plutôt sympathiques,
que tant de praticiens ont vécu en franchissant le pas.

Peut-être vous dites-vous que vous n’avez pas le temps.
Comment trouveriez-vous le temps de vous former dans vos journées ultra-remplies ?

Et quand on n’est pas épanoui, voire quand on est au bord du burn-out…
Quel est le meilleur moment pour se lancer ?

C’est parce que nous comprenons bien toutes ces difficultés que vivent les praticiens, que nous avons créé un accompagnement extrêmement flexible et adapté à la profession.

Avec des vidéos d’une trentaine de minutes maximum par semaine,
et des actions simples à mettre en place,

Avec l’objectif de se concentrer sur des résultats rapides en y passant peu de temps,

Avec une méthode de A à Z, qui découpe, détaille et donne des instructions, des protocoles de communication, les outils dont vous avez besoin pour changer votre façon de travailler.

Et devenir vraiment zen et accompli.

Avec un groupe d’échanges et de soutien privé, des rendez-vous connectés, pour discuter entre confrères et consœurs, et partager vos doutes et aussi vos victoires,
les petites, comme les grandes !

… notre méthode est conçue pour concilier l’intérêt du praticien et du patient, tout en améliorant l’impact écologique du cabinet. Elle vous donne les principes et tous les détails de mise en place, sans rien vous imposer : vous appliquez comme cela vous correspond et à votre rythme.

Nous prenons l’activité du praticien dans son contexte spécifique, avec pour objectif l’épanouissement et le bien-être du praticien, de son équipe, comme de ses patients.

Par exemple, quand on progresse sur son impact environnemental,
c’est bénéfique pour tout le monde et pour la planète.

Quand on réalise les traitements sur un laps de temps plus resserré : c’est bien meilleur pour le cabinet, et évidemment aussi pour le patient qui est soigné plus rapidement.

En conclusion :

le meilleur investissement : c’est celui que vous faites sur vous-même.

Les résultats vous profiteront toute votre vie.

Tout comme les techniques des soins bucco-dentaires acquises à la fac vous servent toute votre vie.

La formation Dentistes Zen & Accompli vous sert aussi à vie.

Alors : « Just do it » !

Tous les détails sur cette page.

Bien entendu, nous sommes très heureux de lire et de répondre à vos commentaires, alors allez-y ci-dessous !

Et si cet article vous inspire,
partagez-le à vos amis et relations…

À bientôt !

2 réponses sur “Just Do It”

  1. Que vient faire l’écologie dans votre approche ? La mentalité des patients a changé au fil du temps : ils veulent être soigné tout de suite ,quand ça les arrange, sans douleurs et gratuitement si possible ( “ils s’occupent de tout” tel est le slogan publicitaire mutualiste )

  2. Merci pour votre commentaire,

    Oui, vous soulignez une tendance promue par les mutuelles qui prennent en compte essentiellement les aspects financiers, seul élément qu’elles voient dans les soins dentaires.

    Maintenant, au niveau des patients, les choses sont beaucoup plus compliquées.
    Les critères de choix sont multifactoriels et il est dangereux de généraliser.

    Aujourd’hui, chaque patient choisit de se faire soigner et où se faire soigner selon des critères qui lui sont propres. L’argent en est un, mis en avant par les mutuelles, mais c’est loin d’être le seul critère et le plus déterminant.

    Aujourd’hui, l’écologie est une tendance de fond dans la société.
    Avec une prise de conscience chaque jour renforcée.

    Si nous la mettons au cœur de notre démarche,
    c’est aussi et surtout parce que c’est un levier puissant de performance du cabinet (économique et pas que…)

    C’est un critère que les patients rechercheront de plus en plus avec le temps.

    Les marges de progrès en cabinet dentaire sur ces questions sont très importantes avec des leviers relativement simples à appliquer. Ces leviers sont source de performance économique, mais aussi de bien être au cabinet dentaire pour les praticiens comme pour les patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *